Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le résumé de la quinzaine (17) :

  • Le 254 ième jour (le samedi 19 avril) :

- Je viens enfin de finir de rembourser le prêt astrononomique de 7 595 800 clochettes. Je me suis endetté sur 254 jours. Fort heureusement, Tom Nook ne demande pas d'intérêt. Je ferais mieux de  me taire, il pourrait aimer l'idée le bougre ! J'espère seulement qu'il n'est pas télépathe !

- En parlant de Tom Nook justement, il me félicite et me fredonne une chanson en haut-ratonien. Je prends mon sourire de circonstance et je me déconnecte  cérébralement en pensant à quelque chose d'agréable. Il faut au moins ça.

- Lionel son joyeux compère me félicite également, et me parle d'un certain projet.

- Il est tard, Je vais aller au café  pour me ressourcer (21 h 32). Mince,  Elisabec la vieille chouette de la mairie est là. Zut, elle m'a vu, je suis obligé d'aller la saluer ! Non seulement, elle n' est pas aimable et en plus elle est persuadée que je la courtise. C'est la totale.

Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
  • Le 255 ième jour (le dimanche 20 avril) :

- En sortant de ma maison, je tombe sur Lionel. Pas moyen de l'éviter, il est juste posté devant chez moi. J'ai le droit à un laïus interminable sur les concours VIP, Je me demande qui de Tortimer ou de Lionel radote le plus. A mon avis la compétition risque d'être serrée.

- Je m'inscris tout de suite à un concours VIP. Cela m'évitera un deuxième discours fleuve de Lionel. Je choisis le concours antiquité.

- Tiens, Rounard le roublard est là, je lui achète une toile gracieuse. Je sais que la toile est vraie car la tête du personnage est tournée vars la droite.

- Paméla est au café, elle adore déguster un café en journée pour son petit côté bourgeois. Simplicité, vous avez dit simplicité ?

Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
  • Le 256 ième jour (le lundi 21 avril) :

- Je rencontre Tortimer, l'ancien maire du village. Il est en train de consommer un café chez Robusto (8 h 25). Eh oui, l'enivrant parfum du café de Sir Robusto doit lui manquer.

- Tiens, un campeur vient de s'installer. Il s'agit d'un certain Tony. C'est le clone de Jolly Jumper. Ou alors c'est lui incognito ?

- Milos, me demande de l'aider à remplir sa pétition. Allez hop, je prends le train et je file dans un autre village.

Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
  • Le 257 ième jour (le 22 avril) :

- Avant de commencer ma journée de labeur, je vais prendre un café. Tiens Ciboulot est là (8 h 34). J'espère qu'il ne va pas me raconter une de ses blagues ! Je ne sais jamais quand je dois rire à ses spectacles, alors au café encore moins ! Il devrait faire des rires enregistrés, cela m'aiderait un peu !

- Jamy, la commère du bas du bourg me raconte que Paméla veut déménager.

- Aujourd'hui, un nouveau campeur vient d'arriver. Je joue à un jeu, "Devine dans quoi j'ai croqué". Je perds les trois manches et je me retrouve à acheter un tapis coeur pour 4 369 clochettes. Je commence à comprendre pourquoi autant de campeurs viennent au village.

Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
  • Le 258 ième jour (Mercredi 23 avril) :

- Je rends service à mon ami Pouli. Il a emprunté un objet à Milos ( il y a quand même 135 ans) et il se décide enfin à le lui rendre. J'espère seulement que ce n'est pas alimentaire.

- Je prends un peu de temps pour discuter avec mon ami Jon. Il a déménagé récemment de S. Park pour venir habiter ici. Le charme des petites bourgades ne semble pas se démentir.

- C'est l'heure de manger, je file chez Robusto pour prendre un bon café. Don est là (12 h 24), et il me remercie d'être patient avec son frère. Décidément, ce café est très fréquenté.

- Sara, la chamelle baba cool est là. Je fais appel à ses coûteux services pour rien. Je ne reçois aucun tapis ni papier peint rare. Je suis déçu.

Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
  • Le 259 ième jour (Jeudi 24 avril) :

- Allez, hop un petit café. Rien de tel pour commencer la journée. Antoine le facteur est là (6 h 26). Il prend son petit déjeuner avant de commencer sa tournée. Il lui faudra au moins cela. Avec toutes les lettres et colis des habitants, une longue journée de travail s'annonce.

- Je discute avec Placide à propos d'une question existentielle : "Est-ce que je préfère le sucré ou le salé ?" Pour ma part c'est le salé. Quoique le salé donne envie de manger du sucré. Argh, c'est l'histoire du serpent qui se mord la queue.

- En livrant un cadeau à Jamy de la part d'Antonio, je m'aperçois que ce dernier a une puce. C'est embarrassant, mais je sors mon filet pour attraper le monstre suceur de sang ! Ca-y-est ! Super maire est de retour, tu peux rentrer chez toi Buffy !

Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
  • Le 260 ième jour (Vendredi 25 avril) :

- Je rencontre Antonio au café. Je discute un peu avec lui sur l'art d'accomoder son café. Avec du lait, c'est meilleur, surtout pour l'estomac.

- Rounard, mon cousin me vend une toile puissante. Il n'en existe pas de fausse, c'est le moment ou jamais d'en acquérir une pour le musée.

- Milos s'incruste chez moi et qualifie ma décoration de fouillis. Je dois avouer qu'il n'a pas tout à fait tort. Des pyramides avec des meubles en rotin juste à côté, c'est vrai que mon style laisse un peu à désirer.

Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
  • Le 261 ième jour (Samedi 26 avril) :

- Aujourd'hui c'est la journée du désherbage. Il est 6 heure du matin et Racine est déjà présent. Je dois arracher 19 mauvaises herbes. C'est parti !

- Je reçois un magnifique phonographe Lys pour ma superbe prestation.

- Je vais prendre un petit café et je croise de nouveau Don, le frère de Résetti (12 h 35). Décidément, c'est son heure de prédilection.

- Je vais livrer un objet chez Bonno de la part de Jon. Ici lorsque l'on a pas de tête il faut avoir des pattes et surtout des pieds. Les miens !

Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
  • Le 262 ième jour (Dimanche 27 avril) :

- Milos, la grenouille adepte des féculents me tiens des propos pas très rassurants. Il me confond avec une pomme dorée au four et me regarde d'un oeil gourmand.

- Je viens de voir Porcella passer. J'en profite pour filer à l'anglaise. Les navets sont à 103 clochettes aujourd'hui. Je passe mon tour, j'ai un peu la flemme de boursicoter cette semaine.

- Je vais prendre un petit café pour me ressourcer. Oh mon dieu ! Pas lui ! Pas Résetti ! Je suis parti pour un discours épouvantablement long et barbant. Avec tout cela, j'en oublie de prendre un café.

Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
  • Le 263 ième jour (Lundi 28 avril) :

- Je ne suis pas qu'un maire, je suis également entomologiste à mes heures perdues. Tel un chasseur d'insectes, que dis-je un prédateur je ramène un terrible machaon à Bonno. Cette chasse fut intense et rude, mais je ne me suis pas laissé avoir une seule seconde avec les sournoiseries de ce terrible papillon.

- De terrible prédateur je me transforme en coursier pour Jon. Je dois rapporter un objet chez Dimitri.

- Milos alias Monsieur j'aime les pommes au four m'invite chez lui. J'en profite pour lui acheter une paillasse pour 1 140 clochettes.

Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
  • Le 264 ième jour (Mardi 29 avril) :

- Rounard est là. La seule oeuvre d'art originale est la toile puissante. Mais comme j'en ai déjà une, cela fait deux vraies toiles puissantes ? Bienvenue dans la quatrième dimension dont le maître d'oeuvre est Rounard. Il y a autant d'originaux pour un tableau que d'habitants dans mon village.

- Tiens un objet perdu, cela faisait longtemps...Il appartient à Pouli, c'est sa moufle de sport. Il est vraiment tête en l'air.

- Je viens de trouver un champignon célébre. Je vais le manger devant Risette pour voir sa réaction. Rien, Madame joue les blasées et fait comme si de rien était.

- Jamy le koala vient de m'inviter chez lui. Ouah, c'est trop cool, il possède des meubles de la série design. Je lui achète un lit design pour 1 140 clochettes.

 

Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
  • Le 265 ième jour (Mercredi 30 avril ) :

- J'en ai marre du bambou ! Au début, je voulais à tout prix en planter dans mon village. Et maintenant que j'en ai planté, il y en a partout ! C'est trop pénible.

- Jon me demande de lui attraper un papillon. N'importe lequel ! Allez hop, c'est parti. Mon instinct de redoutable prédateur se remet immédiatement en marche. Je capture au péril de ma vie un dangereux citrin gros de 56, 5 mm. Mouahahaha je suis vraiment un grand chasseur.

- Milos m'invite une nouvelle fois dans son antre à 13 heure. Il m'attend dans le hall d'entrée, je suis impressioné par sa décoration hétéroclyte. Je lui achète la chause négligée pour 240 clochettes.

Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
  • Le 266 ième jour (Jeudi 1 mai) :

- Jon me demande un fruit bien précis: une orange. D'après lui, ce fruit donne une haleine fraîche et cela plaît terriblement aux filles. Quel séducteur ce Jon.

- J'aide Milos à se décider chez Risette. Il achète un anti-moustique. Après tout, c'est bientôt la saison. Je devrais peut être faire comme lui.

- Il y a beaucoup de monde dans la rue commerçante aujourd'hui (Esther, George, Rosine et Elise).

- Je rends service à l'ourson Placide en rapportant un objet à Jon. Il est vraiment distrait, un peu comme Pouli. Quand ce n'est pas l'un c'est l'autre.

 

Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
  • Le 267 ième jour (Vendredi 2 Mai) :

- Je me rends à l'académie des joyeux décorateurs pour mon évaluation du thème antiquité. Je n'ai que 159 400 points, une misère. La seule chose de bien d'après Lionel, c'est ma boîte aux lettres en bois.

- Jour de chance aujourd'hui, en tapant sur un rocher j'ai trouvé sept pépites. Je vais pouvoir retoucher tout plein de meubles.

- Pouli s'invite chez moi pour 14 h 00. C'est parti pour une visite méticuleuse de toutes mes pièces. L'expression de la cave au grenier est bien trouvée. En général c'est la pièce du haut qui coince. Pouli la qualifie de décharge publique ! Sympa.

Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
  • Le 268 ième jour (Samedi 3 Mai) :

- Sara le retour. J'espère que ma chance sera au rendez-vous aujourd'hui (un sol en acier et un mur labyrinthe). Rien de rien une fois de plus. Bonjour l'arnaque !

- Je finis enfin de payer ma topiaire tulipe. Ce n'est pas trop tôt. Je n'ai plus qu'à attendre demain pour son inauguration.

- Antonio me demande un nouveau meuble. Il aimerait remplacer sa chaise en bois moderne. Je lui offre une chaise moderne. Il est super content, voilà une bonne chose de faite.

- Je file écouter un concert de kéké La Glisse et ensuite j'irai prendre un petit café chez Robusto. Il y a deux personnes en plus de Ciboulot pour écouter slow kéké. Il s'agit d'Enzo et d'Elise, deux anciens résidents. Le concert s'est bien passé, je file prendre mon petit café. Je rencontre Max le frère de Marie (21 h 21), nous ragotons un peu sur cette dernière.

Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :
Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :Le résumé de la quinzaine (17) :